Oiseaux en péril
  • Hibou des marais
    © Larry Lafleur
  • Engoulevent d’Amérique
    © Andy Reago et Chrissy McClarren
  • Faucon pèlerin
    © Larry Lafleur
  • Hirondelle rustique
    © Larry Lafleur
  • Petit blongios
    © Larry Lafleur
image
Problématique : Sur les quelque 245 espèces d’oiseaux observées au Parc, on compte 22 espèces en péril. Les principales causes du déclin : la perte et la dégradation de l’habitat ainsi que la diminution des populations d’insectes.
Inventaire et surveillance. Le Parc réalise des inventaires et des observations afin de confirmer la présence d’espèces d’oiseaux en péril sur le territoire de la rivière des Mille Îles. Par exemple, il participe à un programme de surveillance des marais afin de vérifier la présence du petit blongios et d’autres oiseaux. © Éco-Nature
Suivi de la nidification du faucon pèlerin. Le Parc a établi un partenariat avec une entreprise afin de protéger l’habitat de nidification du faucon pèlerin, qui niche sur des parois de carrières. Les biologistes suivent la nidification avec l’aide d’ornithologues bénévoles. © Éco-Nature
Protection et création d’habitats. Le Parc assure la protection de plusieurs sites d’intérêt pour les oiseaux, tels que le Grand Marais. Le Parc installe aussi des nichoirs sur le territoire pour pallier le manque d’habitats. © Hironbec
Inventaire et protection des chicots. Ces arbres morts encore debout constituent en effet des habitats privilégiés pour de nombreuses espèces. © Éco-Nature
image
Priorisez les végétaux indigènes dans vos aménagements paysagers et plantez une diversité de végétaux produisant des fruits et des graines. Installez des nichoirs et des bassins d’eau pour les oiseaux et cessez d’utiliser des pesticides. Participez aux inventaires.