Espèces envahissantes
  • Agrile du frêne
    © Anais Boutin
  • Renouée du Japon
    © Francis Allaire
  • Tortue à oreilles rouges
    © Anais Boutin
  • Roseau commun
    © Janice Gilbert
image
Problématique : Les espèces exotiques envahissantes (EEE) sont des espèces qui sont introduites dans un nouveau milieu et qui l’envahissent rapidement. Elles accaparent les ressources, altèrent la chaîne alimentaire et menacent l’habitat des espèces locales. Il devient alors difficile, voire impossible, de les éliminer.
Sensibilisation. Le Parc réalise des activités et produit des outils pour sensibiliser divers publics à la problématique des EEE. Par exemple, il est suggéré aux résidents d’inspecter et de nettoyer leur embarcation et leur remorque avant de changer de plan d’eau. © Éco-Nature
Surveillance. Le Parc travaille à la surveillance et à la détection de nouvelles EEE sur le territoire et suit leur progression. En plus des espèces mentionnées plus haut, d’autres EEE sont présentes sur la rivière (impatiente glanduleuse, salicaire pourpre). © Anais Boutin
Éradication. Le Parc réalise des travaux d’éradication ou de contrôle d’espèces exotiques dans les milieux naturels afin de restaurer la valeur écologique de ces habitats. © Anais Boutin
Plantation. Le Parc réalise des plantations de végétaux indigènes pour remplacer les végétaux perdus (par exemple, frênes morts à cause d’une infestation par l’agrile du frêne) et pour prévenir l’implantation de végétaux exotiques (roseau commun, renouée du Japon, etc.). © Éco-Nature
image
Ne plantez jamais d’espèces exotiques envahissantes, et évitez de relâcher votre animal de compagnie (tortue, poisson, etc.) dans la nature. Vous êtes invités à photographier et signaler les EEE sur l’application mobile ou le site Web Sentinelle.